Avec mon ami David nous nous retrouvons comme deux... imbéciles pour un pique-nique dans les jardins de Sotteville. Il fait beau, il fait chaud, nous nous posons près d'un coin d'eau. Nous avons le sandwich dans les mains et l'estomac dans les talons. La faim prend vite le pas sur notre conversation.
Sortie de nulle part, tout à coup, une abeille ou une guêpe, on s'en fout, à l'oreille de David fait fanfare. Attirée par l'odeur alléchée de ce somptueux dîner, la bougresse commence à insister. David ne voulant pas se jeter à l'eau ni même lâcher le morceau, cela oblige les deux à se disputer le bout de gras, jusqu'à ce que ce soit à qui l'emportera. Finalement l'abeille ou la guêpe, on s'en tape, à tire d'ailes se carapate.

Cinq minutes après je crois, placés à un tout autre endroit, l'abeille ou la guêpe, on en a rien à péter, revient à nouveau quémander. Comme s'il fallait obligatoirement en donner une bouchée à la reine ! SALETÉ DE REINE DE MON...!!!... David se défend mais c'est peine perdue. L'insecte repart à nouveau pour revenir aussitôt. Comme pour la chauve-souris du père Bigard, Je n'ai jamais vu un insecte aussi déterminé; car manifestement c'est David qu'elle veut piquer.

Au final un David aux yeux remplis de rage et en ce qui me concerne des larmes plein le visage.

abeille_ou_gu_pe__on_s_en_