Tout a débuté il y a de ça plusieurs années. Parti au ski avec un ami nous avions entrepris la fondation d'un bonhomme de neige. Mais pas tout à fait un bonhomme de neige, ou tout du moins pas LE Bonhomme de neige, rappelant Cyrano avec sa carotte en guise de nez assiégée de cailloux dont la répartition méthodique forme de petits yeux globuleux et un sourire douteux. Nous, nous avions tenté l'impossible, bâtir un Men In Black des neiges. Voici mes sculptures de neige, sculpture d'un chat, d'un pénis, d'un coeur, d'une tortue et d'une sirène

Men_in_Black

Puis les années passèrent, je retournais au ski avec ou sans ami. Jusqu'à l'année 2006. Où cette fois-ci, en compagnie de ma petite amie je me suis relancé le défi du Bonhomme de neige. Alyss chérissant les chats, le choix se fit rapidement. Ainsi sur une piste de ski, lors d'un pique-nique prolongé, l'élévation du chat prit tôt.

chat

L'année suivante, 2007, je partis au ski avec deux amis. L'esprit enfantin, plus que paillard, qui nous unit a toujours été symbolisé par mes dessins de pénis, pour lesquels j'usais d'une minutie un brin déconcertante. Quelle nouvelle sculpture serait produite? Je crois que le choix était inévitable.

IMG_5294

Non je déconne...

p_nis
Tandis que le vagin a un côté intellectuel voire principalement philosophique,
le pénis a quant à lui un aspect puéril voire humoristique.
Il suffit, pour s'en convaincre, de regarder, dans des hebdomadaires tel que Télérama, la différence de notation des documentaires concernant le plaisir féminin et de ceux concernant le plaisir masculin.

Cette même année 2007, une tortue de mer de neige sortit la tête de sa carapace.

tortue

2008 fut une année de cumul de congés et une année sans ski.

2009, fraîchement rentré d'une semaine de ski franchement attendue, je vous expose ma dernière sculpture des neiges résultant d'un petit plaisir d'été que vous trouverez ici.

sir_ne

Le Men in Black des neiges s'est affaissé sous la violence des coups de pelles que lui ont infligé deux voyous, les mêmes qui lui avaient donné carrure.
Nous avons abandonné le chat sur une aire de piste de ski, où il nous a regardé nous éloigner sans trépigner.
On ne sait pas ce que sont devenus le pénis et la tortue de mer. Espérons toutefois que cette dernière a retrouvé la mer à temps et que le pénis n'a pas eu une fin trop dure.
Pour la sirène, elle s'est noyée progressivement, le vent lui a d'abord ôté la tête et la neige l'a ensevelie petit à petit.

En 2007, une tête de cochon est mort-née. A peine finalisée, une jeune fille l'a éclatée à coup de bâton de ski avant même la photographie.
En 2009, une mini tête de chatte (celle-là même du blog
www.delicesdalyss.canalblog.com) a subi l'assaut redoutable de mon impatience, elle est morte dans ma main écrasée contre une rambarde avant même que quelqu'un ne la voit terminée.
Et des oeufs durs de neige ont été cassés un peu partout dans Megève.

Toujours fidèle à mon immaturité, ces petites sculptures éphémères me préservent du monde adulte qui ne m'enchante guère.