De retour de la côte Ouest des États-Unis. Trois kilos de plus dans la valise et peut-être la même chose dans le bide. Étant le seul à ne pas avoir d'appareil photos, je ne pourrai pas partager avec vous ce voyage comme le fait en ce moment Laurel sur son blog.
De toute façon, je pense que c'est quelque chose à vivre, une sensation qu'aucune photo, qu'aucun film (même les meilleurs westerns ou les plans de "Là-Haut" en 3D) ne peuvent exprimer. Tout est immense, démesuré que ce soit l'oeuvre de la nature ou celle de l'homme.

Je n'ai finalement pas beaucoup dessiné, beaucoup de projets avortés. J'ai dessiné au tout début du voyage puis à la toute fin.
Les dessins qui suivent ont quasiment tous été réalisés à bord d'un avion ou du car avec lequel nous faisions notre périple.

Turbulences

 

Le voyage a donc débuté à Paris. La première nuit s'est faite dans un hôtel 4 étoiles où mon personnage à pu perdre les kilos accumulés lors du précédent poste.

Sauna

Le lendemain matin, direction l'aréoport pour plusieurs heures de voyage (Paris-Franckfort, Franckfort-Denver, Denver-Phoenix, Phoenix-le lit). J'ai reussi à être fouillé à chaque escale. Dont une fouille a Francfort à cause de mon aquarelle que j'avais oubliée de sortir de mon sac à dos. Aquarelle qui a été analysée. Finalement il se pourrait que le dessin soit une arme importante.


Aeroport
"Oh! It's just colors?" Normalement les animaux supplémentaires devaient être des bergers allemands.

Dès le départ, on en prend plein les yeux, des paysages immenses et diversifiés s'enchainent sur un même trajet, cactus, désert de roches rouges, puis, au détour d'un virage, forets de pins dense, etc...
Et ce n'est rien à côté des arrêts photos. le Grand Canyon, Zion, Bryce Canyon, Monument Valley, Death Valley... Espaces désertiques qu'on pense s'étendre à l'infini.
En quelques jours, on a l'impression d'être là depuis une semaine, non pas à cause de l'ennui, mais parce que tout s'enchaine avec une diversité hallucinante, la végétation, les roches, les reliefs.

 

Bryce Canyon

 

Et puis après les grands espaces naturels, place aux grandes villes, Las Vegas, Los Angeles et San Francisco.

immeuble

Avec une préférence pour Las Végas de nuit. Une sorte de Disneyland pour adultes, vous traversez des casinos qui vous donneront l'illusion d'être en terrasse à l'extérieur, en Italie, en France ou en Egypte. Tout est jeux de lumière, d'eaux, c'est un grand spectacle de débauche. L'Amérique si puritaine nous offre ici son vice caché.

carte postale censurée

 

 Et donc voila, après hollywood boulevard, Los Angeles, notre voyage s'est conclu sur San Francisco.

San Francisco

Avec ses lions de mer...

lion de mer blog

et ses écureuils (dont l'un m'a mordu, maintenant les soirs de pleine lune je grimpe aux arbres et je croque des noisettes).

 

La plus part des dessins ont finalement été pour des camarades de routes. Nous étions un groupe de quarante deux personnes, venus des quatre coins de la France. Une bonne entente s'est crée rapidement au sein du groupe. Il faut dire que notre guide y était pour quelque chose.

 


Guide François
Dessin pour François à la remise du pourboire.

 

Martine
Désolé, photo un peu flou. Dessin pour Martine qui était à la recherche d'une boutique de Comics.


Mathilde
Nous avions des arrêts de 10 minutes parfois sur des paysages sublimes et parfois d'autres arrêts un peu plus long...
Dessin pour Mathilde.

Clement
Dessin pour Clément, que je n'ai d'ailleurs pas donné.

Léa
Golden Gate Bridge, Alcatraz et évidemment San Francisco.
Dessin pour Léa.

 

PS: Suite à une insomnie du, sans doute, au décalage horaire, j'ai pu revoir CARS de Pixar et le voir d'un oeil nouveau. Une histoire de voitures, mais aussi surtout de lieux avec notamment l'histoire de la route 66.