Breaking bad taille
Breaking Bad - Brian Cranston et Aaron Paul
Le crayonné est sur le facebook, par ici


Breaking Bad, création de Vince Guilligan, comporte jusqu'à présent 4 saisons, en tout cas aux Etats-Unis c'est le cas.
Le final de la troisième saison passera ce mardi sur Arte.
J'ai découvert cette série pour y voir la performance de Bryan Cranston (papa de Malcolm dans la série du même nom) dans un rôle de chimiste atteint d'un cancer et reconverti dans la fabrication de meth pour aider sa famille après sa mort. Acteur qui commence à être reconnu (recompensé de trois Emmy Award, une statuette par saison, Aaron Paul a lui aussi eu le droit à sa statuette pour la troisième saison).

Pour moi, qui ai suivi jusqu'à la saison 3, il s'agit là de la série la plus humaine qu'il m'ait été donné de voir. Quand je dis "humaine", je ne parle pas d'histoires larmoyantes pleines de bons sentiments qui apparaissent lors de "je t'aime" et de "pardon" servis à la louche. Non, l'être humain n'est pas si prévisible, capable du meilleurs mais aussi du pire, il est plein de contradictions. Cette série nous offre l'être humain dans toute sa "splendeur".

Habituellement je n'accroche pas sur le sujet de la drogue (Weeds, j'ai décroché), ce n'est pas un sujet qui me touche.
Mais là, ça a pris. C'est terriblement culotté et incroyablement intelligent, tant dans les dialogues que dans la réalisation.
Les saisons ne forment pas des minies histoires qui reprennent juste les personnages principaux en les confrontant à de nouveaux persos qui disparaissent à la fin de chaque saison pour être remplacés à la suivante. Non, cette série forme une seule et même histoire. Dans la saison 3, le scénario reprend des éléments des précédentes saisons que je n'aurai pas soupçonné. Les auteurs semblent savoir où ils vont et ça j'adore.

La grande nouvelle, enfin tout du moins pour moi:
Certaines séries, telles que Dexter, se sabotent par entêtement à vouloir exploiter le succès à fond. Il faut savoir s'arrêter au bon moment.
Breaking Bad semble l'avoir compris. Suite à des négociations opposant créateurs et producteurs, un compromis à été trouvé, la saison 5 de Breaking bad sera la dernière. En espérant ne pas être déçu, mais déjà pour ça, ils m'ont séduit.
Peut-être qu'enfin, le système de séries sera exploité à sa juste valeur, en parvenant à raconter une histoire qui par sa durée, ne pouvait pas être traitée en film.

PS: Les acteurs sont évidement excellents, mais mieux encore, les personnages sont bien construits.